jeudi 30 mai 2013

La bêtise, par Bertrand Russel


La bêtise
« Les méthodes de production modernes nous ont donné la possibilité de permettre à tous de vivre dans l’aisance et la sécurité. Nous avons choisi, à la place, le surmenage pour les uns et la misère pour les autres. »

Bertrand Russel

         « Ainsi que la plupart des gens de ma génération, j’ai été élevé selon le principe que l’oisiveté est mère de tous vices. Comme j’étais un enfant pétri de vertu, je croyais tout ce qu’on me disait, et je me suis ainsi doté d’une conscience qui m’a contraint à peiner au travail toute ma vie. 
       Cependant, si mes actions ont toujours été soumises à ma conscience, mes idées, en revanche, ont subi une révolution.
        En effet, j’en suis venu à penser que l’on travaille beaucoup trop de par le monde, que de voir dans le travail une vertu cause un tort immense, et qu’il importe à présent de faire valoir dans les pays industrialisés un point de vue qui diffère radicalement des préceptes traditionnels.
        Les méthodes de production modernes nous ont donné la possibilité de permettre à tous de vivre dans l’aisance et la sécurité. Nous avons choisi, à la place, le surmenage pour les uns et la misère pour les autres : en cela, nous nous sommes montrés bien bêtes, mais il n’y a pas de raison pour persévérer dans notre bêtise indéfiniment. » 
Bertrand Russel
Mathématicien, logicien, philosophe,
Epistémologue, homme politique et moraliste britannique.
"Eloge de l’oisiveté" (Ed. Allia, Paris 2002)
Fiche  Wikipedia de Bertrand Russel
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bertrand_Russell


Lire les propositions de Libérons La Monnaie

 loi pour le contrôle des banques


Aucun commentaire: