mercredi 10 avril 2013

Vieillesse : où trouver l'argent ?


Vieillesse : où trouver l'argent ?



    A l'heure où s'accentuent les débats concernant le coût des besoins sociaux, celui de la vieillesse s'inscrit naturellement sur les tablettes, d'où cette question récurrente : où trouver l'argent ?
  Question avec d'autant plus d'acuité que la courbe de la longévité reste sur la montante .
  Tourner autour du pot. En retard de 2 révolutions, semblant bardés d'œillères: économistes distingués, experts es-matières, politiques de tous bords, ne cessent de cogiter autour d'une solution dont l'évidence leur échappe à savoir : 
franchir une ligne jaune entourant l'impasse monétaire !

       En clair : changer le caractère d'une monnaie esclavagiste et criminogène, en celui d'une monnaie au service du monde réel, dont le social en premier lieu , sinon l'on ne cessera de tourner autour du pot,  jusqu'à la Saint Glin-glin !!!
  
  Le mythe monétaire, l'argent ne tombe ni du ciel ni ne sort du sol : il se fabrique et même à l'infini ! Mathématiquement axée sur le système binaire (0-1), la monnaie électronique résulte de la transformation de pulsions électroniques  en chiffres.. et l'on manquerait de chiffres pour comptabiliser et satisfaire les besoins sociaux ! A mourir de rire ….ou de honte !

   Depuis la crise économique des années 30 (la guerre 39-45 n'étant qu'un exutoire) tout effet ayant la même cause, le monde se trouve plongé dans les contradictions insurmontables du capitalisme, à savoir : méventes, marasme, faillites, chômage, récession, violences, etc ...Ces désordres économiques n'ont d'autres sources que l'explosion de bulles financières sporadiques résultant de l'exponentialité d'un profit financier virtuel, implosant le monde réel !
     Sortir de ce mythe délétère, puisque la monnaie se fabrique ex-nihilo, il incombe à la nation (Etat), de reprendre la maîtrise de la création monétaire (ex-droit régalien), afin qu'une monnaie dévoyée en produit-marchandise, ne devienne qu'un élément comptable assurant la trilogie : 
 «production, distribution, consommation», ceci en respectant les capacités écologiques de la planète !
   Remplaçant le salaire, un revenu social décent (revenu d'existence) individuel et inaliénable attribué à tout être de la naissance à la mort, permettrait de faire face matériellement à toutes les étapes de la vie, vieillesse y compris !  
Utopie? 
   Non, l'utopie est de croire que l'on peut continuer, indéfiniment, à gagner sa vie en détruisant le monde, par suite en se détruisant soi- même !
   Un rappel peu glorieux
   Le temps est pas si loin où l'on ne s'embarrassait pas des problèmes de vieillesse et autre cas de non-rentabilité. Les camps d'exterminations nazis ne sont pas sans rafraîchir les mémoires ! Quand à la théorie de l'eugénisme, elle rejoint celle de Malthus !
     Foin de ces déviations en violence absolue, ne pas oublier que le «droit à la vie» inscrit dans la charte universelle des Nations-Unies (art. 25) répond rationnellement à cette demande d'exigence sociale, hautement humanitaire et salutaire !
                                                                                          Ernest Barreau ,  Libérons La Monnaie


Lire les propositions de Libérons La Monnaie

 loi pour le contrôle des banques
Loi pour le contrôle public des banques l




Aucun commentaire: