lundi 17 novembre 2008

Citations historiques sur la monnaie

Citations sur la monnaie


Comme celui qui a l'argent est toujours le maître de l'autre, le traitant se rend des­po­tique sur le prince même : il n'est pas législateur, mais il le force à donner des lois. 
Montesquieu, « L’esprit des lois. »

Contrairement à votre situation britannique, il n'y a pas en Nouvelle Angleterre un seul chômeur, mendiant ou vagabond. Cela grâce a l'émission sans intérêt dans nos 13 colonies "de monnaie de papier; ce qui permet de contrôler le pouvoir d'achat (en circulation) et n'engendre pas de dette publique. 
Benjamin Franklin devant des membres du gouvernement anglais, 1750.

Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu'une armée debout. Celui qui contrôle l'argent de la nation contrôle la nation. 
Thomas Jefferson (troisième président des Etats-Unis)

Donnez moi le contrôle sur la monnaie d'une nation,et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. 
Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

Messieurs, un certain M. John Sherman nous a écrit qu'il n'y a jamais eu autant de chance pour les capitalistes d'accumuler de la monnaie que par "un décret promulgué", selon le plan formulé par l'Association Britannique des Banquiers. Il donne presque tous pouvoirs à la banque nationale sur les finances de la nation. (...) si ce plan prenait force de loi, il en découlerait de grands profits pour la fraternité des banquiers dans le monde entier.(...) M. Sherman dit que les quelques personnes qui comprennent ce système ou bien seront intéressées à ses profits ou bien dépendront tellement de ses faveurs qu'il n'y aura pas d'opposition de la part de cette classe, alors que la grande masse du peuple, intellectuellement incapable de comprendre les formidables avantages que tire le capital du système, portera son fardeau sans complainte et peut-être sans s'imaginer que le système est contraire à ses intérêts. Vos serviteurs dévoués.
Signé : « Rothschild frères."

En 1865, dans une lettre envoyée par le banquier londonien à ses confrères de Wall Street à New York.

Il est absurde de dire que notre pays peut émettre des millions en obligations, et pas des millions en monnaie. Les deux sont des promesses de payer, mais l’un engraisse les usuriers, et l’autre aiderait le peuple. Si l’argent émis par le gouvernement n’était pas bon, alors, les obligations ne seraient pas bonnes non plus. C’est une situation terrible lorsque le gouvernement, pour augmenter la richesse nationale, doit s’endetter et se soumettre à payer des intérêts ruineux. 
Thomas Edison

Je suis un homme des plus malheureux. J'ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé, un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l'opinion et la force d'un petit groupe d'hommes dominants. 
Woodrow Wilson, président des États-Unis 1913-1921

Le système bancaire moderne fabrique de l'argent à partir de rien. Ce processus est peut-être le tour de dextérité le plus étonnant qui fut jamais inventé. La banque fut conçue dans l'iniquité et est née dans le pêché. Les banquiers possèdent la Terre. Prenez la leur, mais laissez-leur le pouvoir de créer l'argent et, en un tour de mains, ils créeront assez d'argent pour la racheter. Ôtez-leur ce pouvoir, et toutes les grandes fortunes comme la mienne disparaîtront et ce serait bénéfique car nous aurions alors un monde meilleur et plus heureux. Mais, si vous voulez continuer à être les esclaves des banques et à payer le prix de votre propre esclavage laissez donc les banquiers continuer à créer l'argent et à contrôler les crédits. 
Sir Josiah Stamp, Directeur de la Banque d'Angleterre 1928-1941, 
réputé 2e fortune d'Angleterre à cette époque

Les banquiers américains ont prêté des sommes considérables à Hitler qui les a remboursé en pillant l’Europe. Ces mêmes banquiers ont continué à s’enrichir en accordant des emprunts pour la reconstruction l’Europe dévastée d’après guerre.  
Un juriste américain

Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New York Times, Time Magazine et d’autres grands journaux, leurs directeurs ayant participé à nos rencontres et ayant respecté la promesse de discrétion pendant près de 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer notre Plan pour le Monde toutes ces années durant si les projecteurs avaient été braqués sur nos activités. Le Monde est maintenant plus sophistiqué et plus préparé à accepter un Gouvernement Mondial. La Souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers est sûrement préférable au principe d’autodétermination nationale des peuples, pratiquée tout au long de ces derniers siècles . 
David Rockefeller (discours à la Commission Trilatérale en 1991)

Dans son essence, la création de monnaie ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique à la création de monnaie par des faux-monnayeurs. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. 
Maurice Allais, prix Nobel d’économie
 
Quelque chose doit remplacer les gouvernements, et l'industrie privée me semble l'entité adéquate pour le faire . 
David Rockefeller

Si vous permettiez aux banquiers d'émettre l'argent d'une nation, ils ne se soucieraient pas des lois. 
Baron Rothschild

Nous aurons un gouvernement mondial, que cela plaise au non. La seule question est de savoir s’ill sera créé par conquête ou par consentement. 
Paul Warburg, banquier, le 17 février 1950 devant le Sénat américain

Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin. 
Henry Ford


Lire les propositions de Libérons La Monnaie


 loi pour le contrôle des banques



4 commentaires:

Luc a dit…

Encore bravo pour cette initiative éducative !!
est-ce que les membres de ce blogs sont toujours actifs, ici ou a un autre lieu du web?
Merci

Jean a dit…

D'ou vient la citation que vous prêtez à Henry Ford?

Je ne retrouve pas la source.

Olivier Bonnet a dit…

Dommage en effet que ne figurent pas les sources, mais la compilation est de grande qualité !

Anonyme a dit…

Henri Ford a dit ceci : Si les gens comprenaient le système bancaire celui-ci ne tiendrai pas 24h !

Si les gens des nations toutes confondues retireraient leur argent liquide en une seule opération tout le système bancaire mondial serait en faillite réel et non virtuel comme il est aujourd'hui.

Les bourses ne sont que de la spéculation virtuel d'argent qui n'existe que dans leurs machines et systèmes informatisés.

Comment,expliquez vous que l'on peut miser de l'argent sur une perte d'un Etat ou d'une société? le système financier à créé son propre royaume et envahi nos vies et écrasé nos lois et non principes les plus fondamentaux.

pauvre humanité que nous sommes